ENVIRONNEMENT : OUVERTURE DES TRAVAUX DU PTBA AU PARC NATIONAL DE L’IVINDO

Classé patrimoine mondial de l’Unesco il y a quelques semaines, le parc national de l’Ivindo, dans la province de l’Ogooué-Ivindo, a servi de cadre à l’ouverture des travaux hier, lundi 27 septembre 2021, du Programme de travail et Budget annuel (PTBA) de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN).

La cérémonie d’ouverture consacrée à ce programme, la deuxième du genre au cours de cette année, a été lancée par le Secrétaire Exécutif de l’ANPN, Christian Tchemambela. Celle-ci a vu la participation des Conservateurs et du directoire de l’ANPN.

Durant quelques jours, ces acteurs affiliés à la protection de la biodiversité vont s’atteler à redéfinir et évaluer les différentes actions qui concourent à l’atteinte des objectifs contenus dans les plans de gestion. Cette rencontre est selon le Secrétaire Exécutif d’autant plus importante que les défis à relever sont nombreux et à tous les niveaux de la protection des parcs nationaux du pays.

Alors que ce dernier a appelé les Conservateurs à la rigueur dans l’accomplissement de leurs missions au quotidien au sein des parcs, la lettre de cadrage transmise par ce dernier il y a plusieurs mois doit leur servir de fil conducteur.

L’objectif du PTBA est la budgétisation par objectif pour protéger, gérer et valoriser les parcs nationaux. Le lieu choisi pour discuter des différents aspects entourant ce programme porte une symbolique : celle de la reconnaissance des efforts de l’ANPN dans la conservation de la biodiversité. Ce, d’autant que le parc est le deuxième inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour l’ANPN, il est désormais question d’accentuer son implication conformément aux missions de sa création en vue de soutenir l’Etat dans sa politique de protection de la nature.

Séraphin Lame

Leave a Reply