ENVIRONNEMENT : VERS UNE VALORISATION DE L’IBOGA ?

Le ministère des Eaux, des Forets, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat et du Plan d’Affectation des terres et l’association Blessing of the Forest (BOTF) Gabon ont paraphé le 01 octobre, une convention de partenariat relative à la gestion et la valorisation durable des produits forestiers non-ligneux (PFNL).

Dans le cadre de la mise en œuvre du protocole de la Nagoya et de la stratégie nationale de la promotion des produits forestiers autres que le bois, l’association Blessing of the Forest (BOTF) Gabon soutiendra pour une durée de cinq ans, le ministère des Eaux et Forêts dans la recherche de financements et de partenariats internationaux et assurera le renforcement des capacités au sein des communautés villageoises.

« J’adhère vraiment à la stratégie que le ministère des Eaux et Forêts a mis en œuvre car il nous fallait mettre en place un cadre juridique qui permettra de défendre les produits forestiers non-ligneux au Gabon tels que l’iboga, au niveau national et international » a indiqué le directeur exécutif de BOTF Gabon, Aristide Nguema

Pour sa part, le ministère des Eaux et Forêts s’est engagé à mettre à disposition des agents assermentés pour la réalisation des missions de lutte contre l’exploitation et la commercialisation illégales des PFNL, de renforcer les capacités techniques et organisationnelles des communautés villageoises, et de mettre à la disposition de BOFT Gabon des données pertinentes pour la réalisation de ladite convention.

« Cette convention est symbolique car elle concrétise le protocole de Nagoya. Nous allons désormais accélérer les choses et fédérer plus d’acteurs nationaux et internationaux. » a conclu le ministre Lee White.

Raïssa Moubecka

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat