FORÊT GABONAISE : UNE ETUDE RÉVÈLE LA PRÉSENCE DE 95.000 ÉLÉPHANTS AU LIEU DE 50.000

Une étude menée durant des années par la Wildlife Conservation Society (WCS), l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) et Vulcan estime la population d’éléphants du Gabon a 95.000 individus. Il y a encore quelques mois, elle était évaluée à 50.000 individus.

L’analyse a été basée sur une nouvelle technique d’enquête non invasive. Pour aboutir à des résultats concluants, les scientifiques du WCS et l’ANPN se sont basés sur l’ADN des pachydermes.

Après plusieurs années, ils sont arrivés à déterminer la population d’éléphants que le Gabon à 95.000 individus d’éléphants contre 50.000 individus estimés durant des années.

“Ces résultats soulignent l’importance du Gabon en tant que bastion essentiel pour les éléphants de forêts – contenant environ 60 à 70% des éléphants de forêt d’Afrique”, a souligné Emma Stokes, directrice régionale du WCS pour l’Afrique centrale et co-auteur de l’étude.

Pour le Prof. Lee White, ministres des Eaux et Forêts, “ces résultats démontrent que le Gabon, sous la direction activité du président Ali Bongo Ondimba, a su inverser la tendance de déclin des éléphants de forêt”.

Depuis 2002, avec la création des 13 parcs nationaux, le Gabon s’est imposé une politique de conservation d’une partie de son territoire. Classé essentiel à la régénérescence des forêts, la protection de l’éléphant était au centre des enjeux de cette politique avangardiste.

« Les données sur la population d’éléphants de forêt sont désormais plus claires. C’est un grand pas en avant “, a conclu Christian Tchemambela, secrétaire exécutif de l’ANPN.

Toute de même, cette augmentation au double de la population d’éléphants pourrait avoir une explication sur la question du conflit homme-faune qui fait écho actuellement dans le pays.

Michaël Moukouangui Moukala