GROUPE DES NÉGOCIATEURS AFRICAINS SUR LE CLIMAT : LE GABON PASSE LE FLAMBEAU À LA ZAMBIE

La 26e Conférences des Nations unies sur le climat (COP26) à laquelle a pris part le Gabon s’est achevée le 12 novembre dernier à Glasgow en Ecosse. Avec elle, le titre de représentant du Groupe de négociateurs africains sur les changements climatiques dont jouissait le pays. Cette charge sera désormais de la responsabilité de la Zambie.

Le 12 novembre dernier, la fin des assises de Glasgow sur le climat a aussi sonné la fin du mandat du Gabon en tant que représentant du Groupe des négociateurs africains sur les changements climatiques. Après deux ans passés à la tête de ce groupe, le pays a passé le flambeau à la Zambie.

Le passage de témoin s’est déroulé entre Tanguy Gahouma Bekale, président sortant du Groupe des négociateurs africains sur les changements climatiques, par ailleurs Secrétaire exécutif du Conseil national climat (CNC) et le zambien Ephraim Mwepya Shitima.

Inévitablement, ce dernier va poursuivre l’œuvre inachevée jouée par le Gabon dans la quête d’une responsabilisation financière des pays développés en direction des pays sous-développés face à l’urgence des changements climatiques.

Durant la COP27 qui aura lieu en novembre prochain en Egypte, cette question sera au centre des enjeux des négociateurs africains, puisqu’elle n’a pas été totalement évacuée durant la COP26.

Le moins que l’on puisse est qu’après deux ans passés à la tête de ce groupe de réflexion sur les questions du climat, le Gabon a confirmé son attachement pour la recherche des solutions devant permettre de limiter le réchauffement de la planète.

C’est ainsi que l’action de Tanguy Gahouma Bekale a été plus que décisive dans la mise en branle du leadership gabonais sur les questions de climat.

Michaël Moukouangui Moukala