Aninf : Les avantages de la transformation digitale by Oracle Corporation

Aninf : Les avantages de la transformation digitale by Oracle Corporation

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- Face aux responsables du service public, l’entreprise américaine Oracle Corporation, premier fournisseur des logiciels d’entreprises, a présenté ce jour au cours d’un atelier-formation, les avantages de la transformation digitale dans l’amélioration de qualité du service offerte aux usagers.

Inscrit dans le cadre du 1er forum d’échange entre les directions centrales des systèmes d’informations (DCSI) du secteur public au Gabon, initié par l’Agence nationale des infrastructures et des fréquences (Aninf), s’il s’agit, pour le directeur régional, de démontrer au cours de l’atelier comment Oracle Corporation entend contribuer à la vulgarisation des transformations digitales de l’administration gabonaise, dans les secteurs de la Justice, l’Education, les Finances et la Défense, cet atelier intervient surtout au moment où la qualité du service offerte dans l’administration  est de plus en plus décriée par les usagers.

«Notre stratégie est de finir les solutions innovantes et pérennes et évolutive et être présent sur le terrain au travers de l’assistance que Oracle peut apporter aux du secteur numérique. On a la volonté de d’être aux côtés à la fois de l’Aninf en tant que prestataire numéro du pays et également des autres acteurs de l’administration», a déclaré Patrick Etonde Ekoto, le directeur régional de la zone francophone d’Oracle Corporation.

A l’heure du numérique tous azimuts, l’enjeu du nouveau système d’information unifié de l’État est de renforcer les liens entre les administrations pour des projets plus ambitieux, plus sûrs et mieux maîtrisés, du point de vue des coûts comme des délais. L’élément essentiel de cette stratégie repose sur le réseau interministériel de l’État (RIE) qui entend décloisonner les données de l’administration pour offrir de meilleurs services publics numériques aux citoyens.

Les quatre services choisis par les organisateurs, notamment la police et la justice, la santé, l’éducation et les finances publiques constituent les domaines dans lesquels le gouvernement gabonais entend pousser la transformation digitale au travers des nouvelles technologies. Pour y arriver, il faut une stratégie.

Au-delà de l’ambition, cette stratégie amène les organisations publiques à converger vers une cible répondant aux besoins et aux attentes de la population et des entreprises. Véritable catalyseur, la Stratégie pour une administration publique numérique aspire à mobiliser l’ensemble du personnel de la fonction publique, qui est au cœur même de cette transformation. Elle s’harmonise bien avec le vent de renouveau qui amène l’administration publique vers un environnement de travail plus ouvert, dynamique et collaboratif.

La révolution numérique n’est pas une simple révolution technologique, mais une transformation économique, politique et sociale qui nécessite un nouveau contrat entre l’État, les citoyens et les entreprises. Les institutions et l’État doivent être repensés pour s’adapter à cette nouvelle ère.

Une première étape a été franchie au milieu des années 2000 par la mise en place du gouvernement en ligne, lequel a généré plusieurs centaines de sites Web et de services en ligne destinés aux citoyens et aux entreprises du Gabon.

Malgré ces avancées importantes et sa présence accrue sur les réseaux sociaux, l’administration publique doit accélérer sa transformation numérique. Elle doit se mobiliser autour d’une vision commune qui transcende les frontières de ses organisations pour offrir des services davantage intégrés et adaptés au contexte des utilisateurs.

Oracle (Oracle Corporation) est une entreprise américaine créée en 1977 par Larry Ellison. Ses produits phares sont Oracle Database (un système de gestion de base de données), Oracle Weblogic Server (un serveur d’applications) et Oracle E-Business Suite (un progiciel de gestion intégré).

Selon les experts la transformation digitale est  l’adoption de nouvelles technologies pour l’exploitation l’utilisation au quotidien des logiciels des systèmes d’exploitation.  Elle constitue un catalyseur de croissance. Certains ont réussi à réaliser des économies d’échelle de l’ordre de deux pour cent sur leurs PIB.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x