LE GABON AU COEUR DE LA PROTECTION DE 30% DE LA PLANÈTE D’ICI 2030

Le ministre de l’Environnement,  Lee White, a ouvert ce mercredi 22 avril, une série de consultations internationales dont l’objectif est de protéger au moins 30 % de la planète – terre et mer – d’ici à 2030. Cette réunion a été organisée par les gouvernements du Costa Rica et de la France, qui sont co-présidents de la ” Coalition pour une haute ambition pour la nature et l’homme ”.

Dans son intervention par vidéoconférence, le ministre de l’Environnement  a lancé un appel à la communauté internationale afin qu’elle rassemble ses forces et agisse de façon coordonnée « pour une planète meilleure, une planète sans pandémies », avant d’insister sur la volonté du Gabon de préserver la planète, selon un communiqué du ministère de l’Environnement.

Le pangolin et la chauve-souris, qui hébergent les coronavirus SARS-CoV-2 sont à l’origine du covid-19, selon les thèses de plusieurs chercheurs. La consommation de ces animaux favorisent les zoonoses. C’est en ce sens que le communiqué du ministère de l’Environnement a regretté la consommation ces animaux sauvages « arrachés à leur habitat naturel et entassés dans un marché de viande ».

Le 1er janvier 2020, le Gabon a accédé à la présidence du Groupe des négociateurs africains sur le climat dans la perspective de la COP 25, à l’issue de sa participation à la COP 23 de Madrid, en Espagne.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.