LE PARC NATIONAL DE L’IVINDO BIENTÔT AU PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO ?

Après l’Ecosystème et paysage culturel relique de Lopé-Okanda, le Gabon veut inscrire le parc national de l’Ivindo au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Le Gabon veut multiplier ses biens dans la liste du patrimoine mondiale. C’est l’objet de l’atelier sur le thème « Mise à jour des biens naturels et mixtes de la liste indicative du Gabon et présentation du dossier de nomination du parc national de l’Ivindo », ouvert lundi 20 janvier 2020, à la Maison des Nations Unies.

Les Etats parties de la convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel dressent un inventaire des sites naturels, culturels et mixtes les plus importants de leurs pays.

Ces travaux ouverts par le ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M’Essone dureront une semaine. En vue des futures inscriptions sur la liste du patrimoine mondial, le Gabon compte durant ces jours, lister l’ensemble de ses biens naturels et mixtes locaux ayant une Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE).

Crée en 2002, le parc national de l’Ivindo est situé au nord-est du pays et abrite les chutes de Kongou. Cette aire protégée avait déjà été retenue sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005.

Leave a Reply

Your email address will not be published.