LEE WHITE AU DIALOGUE DE PETERSBERG SUR LE CLIMAT

Le ministre des Forêts et de l’environnement, le Pr Lee White, a participé, les 27 et 28 avril 2020,  au 11eme dialogue de Petersberg sur le climat, premier grand sommet sur le climat depuis le début de la pandémie du Covid-19. Ce sommet a incité les gouvernements à faire en sorte que leurs plans de relance nationaux soient compatibles avec l’Accord de Paris.

Ce sommet qui s’est déroulé en visioconférence, a été identifiée par de nombreux experts comme une chance de relancer les efforts mondiaux sur le climat. Il s’agissait aussi de s’assurer de la prise en compte des objectifs climatiques par les principaux émetteurs, dans la préparation de leurs plans de relance économique.

Michael Jacobs, professeur à l’Institut de recherche en économie politique à l’Université de Sheffield, a déclaré que les ministres de l’Environnement devront donner les pistes d’une reprise économique qui rend les sociétés plus résilientes et plus respectueuses du climat. A sa suite, le Pr Lee White a indiqué à cette réunion de haut niveau, que le monde entier doit tirer les leçons de la pandémie du covid-19 qui trouve son origine dans une rencontre contre-nature entre une chauve-souris et un pangolin, arrachés à leur habitat naturel et entassés dans un marché de viande. ” Pour moi, le message est clair : détruisez la nature et nous risquons de ressentir sa colère ”, a alerté le ministre.

Le Pr Lee White a lancé un message de solidarité à la communauté internationale et a exprimé ses engagements en faveur d’une action climatique ambitieuse. « La leçon que je tire de la crise du covid-19 est que notre plan de relance doit être pleinement en accord avec l’Accord de Paris et doit intégrer entièrement la protection de la nature ”, a-t-il déclaré.

Le 11eme dialogue de Petersberg, a réuni les ministres de 35 pays parmi les plus influents du processus de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) autour de la chancelière allemande Angela Merkel, du président de la COP26, Alok Sharma et du secrétaire général des Nations Unies António Guterres.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.