LES POISSONS MORTS: LA TRAGÉDIE DE PLAIN-PIED DANS L’OGOOUÉ-MARITIME

Après la province du Moyen-Ogooué, la tragédie des poissons retrouvés morts dans le fleuve Ogooué s’est finalement propagée dans l’Ogooué-Maritime. Le constat a été fait par le gouverneur de l’Ogooué-Martime, Patrice Ontina.

Le gouverneur a observé les carpes mortes au cours de son déplacement dans le canton Ogooué, notamment dans les lacs Alombié (village Abélogo) et Avanga (village Okoumikassa).

«J’ai reçu des informations par rapport aux carpes mortes dans les lacs Alombié et Avanga. Immédiatement j’ai mis en place une cellule de veille permettant d’assurer assistance aux populations et de collecter des informations. Et le plus grand foyer où on a pu voir les carpes mortes, c’est bien les lacs Avanga et Alombié. Je précise qu’il n’y a pas d’autres espèces de poissons morts en dehors de la carpe. Et il y a énormément de carpes mortes», a révélé Patrice Ontina.

De la même manière que dans le Moyen-Ogooué, toutes les administrations provinciales sont mobilisées pour circonscrire le phénomène.

Des médicaments et de l’eau minérale ont été distribués aux enfants. Des experts du Centre national de la recherche scientifique (Cenarest) et du Centre international de recherches médicales de Franceville (Cirmf), iront faire rapidement des prélèvements pour connaitre l’origine de cette mortalité élevée de poissons et de sa propagation.

Pour les populations de cette zone qui tirent l’essentiel de leur subsistance de la pêche, c’est une catastrophe.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.