PRESERVATION DES ECOSYSTEMES : LA NÉCESSITÉ D’INSTRUIRE À LA BASE

Le monde a célébré le 5 juin dernier, la journée mondiale de l’environnement axée sur le thème de la « Restauration des écosystèmes ». Le Gabon a profité de cette passerelle pour sensibiliser et éduquer de nombreux établissements scolaires sur la nécessité d’être des acteurs écologiques.

Institutions et administrations publiques, organismes internationaux, ONG, entreprises se sont à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement célébrée le 5 juin dernier, mobilisés par des actions écologiques.

C’est dans ce cadre que plusieurs établissements d’enseignement scolaires, notamment à Libreville ont été sensibilisés sur la nécessité de préserver les écosystèmes, dont ceux fragiles tels que les mangroves.

Pour le ministre des Eaux et Forêts, la jeunesse est l’élite de demain. Dans ce sens, elle a, selon lui, un rôle crucial à jouer dans la transition écologique.

C’est le même écho perçu par l’Ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Gabon, Rosario Bento Pais. « Le fait de lancer cet événement en milieu scolaire aujourd’hui porte ainsi un symbole éducatif au bénéfice des générations futures », a expliqué l’Ambassadrice.

Ainsi, alors que l’humanité fait face à des enjeux climatiques difficiles, l’éducation de la jeunesse se présente comme une esquisse de solution pour atténuer les effets des changements climatiques.

Séraphin Lame

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x