SECTEUR FORESTIER : LEE WHITE COMPTE MULTIPLIER PAR 10 LE NOMBRE D’EMPLOIS

Dans l’optique de faire passer la contribution du secteur forestier à l’économie à 3 000 milliards de FCFA en 2025 contre seulement 500 milliards de FCFA en 2018, le ministre des Eaux et forêts Lee White multiplie les stratégies dans l’industrie du bois au Gabon. Il a déclaré à la presse que son pari est de multiplier par 10 le nombre d’emplois dans le secteur forestier.

Pour le ministre des Eaux et forêts, si tout le monde s’engage à travailler d’arrache-pied pour que la forêt qui couvre 88% du territoire contribue dignement à l’économie, « elle va revenir à égalité avec le pétrole, et c’est possible », a-t-il déclaré sur les antennes de Gabon 24. Pour ce faire, il faut passer à la deuxième voire à la troisième transformation du bois. Là il s’agira pour le Gabon d’arriver à fabriquer les meubles, les portes, les cadres des fenêtres en quantités. Le ministre a expliqué que deux usines installées à la Gabon Special Economic Zone (GSEZ) de Nkok, qu’il a visité la semaine dernière sont déjà lancées dans la fabrication des meubles, des fenêtres, des portes, mais timidement pour le moment. « On voit que quand on passe de la deuxième à la troisième transformation, on multiplie presque par 10 le nombre d’emplois, et la contribution à l’économie. C’est vraiment vers cela qu’il faut aller, mais il faut faire plus. Il y a de la place. Avec 200 000 hectares de forêts de plantation, on peut ajouter 10 millions de mètres cubes par an sur notre secteur forestier. On peut multiplier l’économie par 10 et on peut créer 50 à 60 000 emplois ». Pour cela, a ajouté le ministre, il faut aussi rendre la gestion forestière un peu plus transparente en créant une base de données électronique.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.