UN TRÉSOR GABONAIS VIEUX DE 700 ANS : LA TROUVAILLE DE RICHARD OSLISLY

L’archéologue Richard Oslisly découvrait en fin d’année 2018, une multitude d’ossements humains datant du XIVe siècle. Cette découverte devra permettre de retracer une grande partie de l’histoire des civilisations africaines, et celle des gabonais en particulier.

C’est à 25 mètre de profondeur dans une grotte baptisée Iroungou, perdue en plein milieu de la forêt gabonaise, que le géo-archéologue français a découvert près de 30 squelettes, plus de 500 objets métalliques majoritairement en fer – couteaux, haches, pointes de sagaies, bracelets, colliers – et 39 dents percées de panthères et de hyènes ont été retrouvées, dispersées sur trois niveaux, a relevé le journal le Monde.

Ces ossements suscitent l’excitation et l’espoir de la communauté scientifique de l’Afrique Centrale. L’expédition ayant conduite à cette découverte a entièrement été financée par l’Agence Nationale des Parcs Nationaux du Gabon et la direction environnement et développement durable du groupe singapourien Olam. « C’est une découverte unique en Afrique, car les restes humains y sont quasi inexistants », a confié Richard Oslisly

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.