ZONE AGRICOLE À  FORTE PRODUCTIVITÉ : DEUX CONVENTIONS POUR LE DÉMARRAGE DES ACTIVITÉS

Le ministre de l’Agriculture Biendi Maganga Moussavou et celui des Eaux et Forêts Lee White ont signé le 15 décembre 2020, deux conventions qui définissent les conditions de valorisation du bois situé sur les zones agricoles à forte productivité. Ces conventions ont pour but de promouvoir non seulement le secteur agricole mais également de permettre une utilisation durable des ressources naturelles.

Après la validation des Études d’Impact Environnemental et Social par la DGEPN, le ministère de l’Agriculture et celui des Eaux et Forêts ont paraphé deux conventions pour le démarrage effectif de l’exploitation des cinq Zones Agricoles à Forte Productivité (ZAP). La première convention définit le cadre général de coopération en matière des Zones agricoles à forte productivité, entre les deux ministères et la seconde est un accord spécifique en vue de la réalisation de la déforestation et de la valorisation des espèces pour l’aménagement des ZAP.

En effet, le projet de création de cinq Zones agricoles à forte productivité (Zap) dans trois provinces du Gabon (Estuaire, Moyen-Ogooué et Ngounié) avait été adopté le 13 octobre 2020 en Conseil des ministres. Deux mois après, le projet rentre dans sa phase de mise en œuvre.   « Grâce aux deux conventions, nous allons réellement démarrer les activités qui permettent de manière pratique, d’exploiter nos cinq zones agricoles à forte productivité. Nous avons décidé d’organiser l’exploitation de ces zones de concert. Lorsqu’une date sera arrêtée par le gouvernement, nous lancerons les premiers appels à souscription à l’endroit des investisseurs », a déclaré Biendi Maganga-Moussavou.

Par ailleurs, l’aménagement des espaces sera effectif dans les prochaines semaines et un comité technique sera chargé de rendre compte de l’évolution de la mise en œuvre des ZAP.

Raïssa Moubecka

Leave a Reply

Your email address will not be published.