spot_img

France: gilets jaunes, un regain de violence inouïe

Quatre mois après le début du mouvement et au moment où  le grand débat national s’achève, l’acte 18 des « gilets jaunes » ce samedi 16 mars a connu un regain de violence qui a défiguré « la plus belle avenue du monde ».

L’acte 18 des « gilets jaunes » a été marquée par un très fort regain de violences à Paris où boutiques de luxe et restaurants pillés, incendiés sur les Champs-Elysées.

De nombreuses images montrent ce à quoi ressemble désormais les magasins et restaurants saccagés dont le légendaire Fouquet’s, symbole de la France des riches qui colle à Nicolas Sarkozy et à Emmanuel Macron. 

237 personnes ont été interpellées et plus d’une soixantaine placées en garde à vue. On compte par ailleurs 42 blessés parmi les manifestants, 17 chez les forces de l’ordre et un sapeur-pompier blessé. Au total 32.300 personnes se sont mobilisées dans toute la France selon l’Intérieur, mais 230.766 selon le décompte des « gilets jaunes » posté sur Facebook. 

Ce 18ème samedi consécutif de mobilisation coïncide par ailleurs avec la fin des deux mois de « grand débat national », un exercice inédit imaginé par l’exécutif français comme une réponse au malaise exprimé lors de cette crise.

Mitraillé par l’opposition qui dénonce «l’incompétence» de l’exécutif, Emmanuel Macron a dû écourter son week-end de ski samedi et Edouard Philippe a promis une «totale fermeté» face aux dégâts commis sur les Champs-Elysées.

Marianne IWANY (Sources, médias français )

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille