spot_img

Gabon: le maire de Libreville expulse Averda et Clean Africa

Le Maire de Libreville, Léandre Nzue, accompagné de son 1er adjoint, Serges Williams Akassaga et de son 4ème adjoint, Édouard Nziengui, a fait une descente surprise, mercredi 15 mai 2019, au cours de laquelle il a menacé la fermeture du marché Venez-Voir et expulsé Clean Africa et Averda, pour des impayés de loyer dans les locaux de la mairie.

Avec son équipe, Léandre Nzue a rappelé aux entreprises en charge de la collecte et du ramassage des ordures ménagères dans la commune de Libreville, Clean Africa et Averda notamment, qu’il en a ras-le-bol des arriérés de loyer des bâtiments de la mairie qu’elles occupent. Sa patience a dépassé les limites. Il n’a plus d’autre alternative que de sévir. « Vous ne pouvez pas garder nos locaux, vous ne payez pas le loyer. Nous sommes dans le besoin, et cela fait plus d’un mois qu’on vous a fait une sommation, on vous a écrit, c’est resté sans suite. Je suis venu récupérer les locaux, avec un huissier qui va vous le signifier. On vous a laissé un délai pour libérer les lieux. Vous comprendrez que c’est tout à fait normal que nous récupérions notre base, elle a été construite par la mairie », a-t-il déclaré.
Autre information, le Maire de Libreville a signalé aux commerçantes que le marché du quartier Venez-Voir, risquait d’être fermé prochainement.

C’est en raison de la non-conformité aux normes dûment établies par la Mairie de Libreville que ce marché est dans le collimateur de Léandre Nzue.
Au cas où il souhaiterait maintenir les activités commerciales sur son espace, le responsable du site doit apporter les autorisations requises pour l’occupation régulière du domaine communal aux services compétents de l’Hôtel de ville.

Au marché Mont-Bouët, l’édile de Libreville, a rappelé aux commerçants que le marché de Mont-Bouët n’est pas un dépotoir. « Le marché est fermé les lundis pour le nettoyage. Il n’y a pas de dérogation, il faut respecter la consigne. Ceux qui ouvriront le marché seront sanctionnés ».

Aux commerçantes qui vendent sur le trottoir, parfois sur des zones de circulation automobile, le maire a déclaré qu’ils doivent respecter les règles. « Vous ne devez pas vendre sur la route, mais au marché pour permettre aux piétons de circuler. Je vous préviens, vous devez libérer les trottoirs, c’est pour les piétons. Vous les commerçants, si vous ne vendez pas sur la route, on sera des amis. Mais si vous ne le faites pas, je peux réagir énergiquement. Ceux qui ne vont pas respecter, nous allons leur faire la guerre », a notifié Léandre Nzue.
« En cas de nécessité, je procéderais à la fermeture de vos comptoirs », a-t-il averti.
Pamphil EBO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille