spot_img

Gabon : Paul Marie Gondjout veut réduire l’intervention de l’Etat dans l’économie nationale

Au lieu de se lancer dans un discours populiste et sans véritables propositions comme c’est souvent le cas chez les leaders de l’opposition, Paul Marie Gondjout (PMG) s’est livré à une véritable déclinaison de son programme de société, dressant face à face, problématiques et solutions. Un discours d’une rare pertinence de la part d’un leader de l’opposition gabonaise.

Pour PMG, il y a une « necessité absolue d’une mutation radicale de l’économie et de l’administration nationale fortement implantées par l’interventionnisme de l’Etat et les réflexes d’une économie de rente. »

Une situation qui diffère de la Vision de l’Union nationale initiale, d’une économie moderne. Ce parti souhaite réduire le rôle de l’Etat à « orienter, organiser et stimuler, le processus de mutation de l’économie nationale, notamment par une planification sur du moyen et long terme »

Revenant sur la nouvelle taxe foncière ( suspendue et jamais appliquée NDLR), le président de l’Union nationale initiale (UNI) a critiqué la volonté des autorités gabonaises d’élargir l’assiette fiscale. Pour PMG, il s’agit d’une réforme mal préparé et inopportune, notamment à cause de la fragilité des ménages et de l’encours de la dette. Les experts de la DGI apprécieront.

Selon PMG, une autre raison pour laquelle cette réforme fiscale est inopportune serait dû à l’invisibilité dans la vie quotidienne du fruit des nombreuses taxes payées par les contribuables gabonais. A ce titre, Paul Marie Gondjout a affirmé que son parti milite pour un audit urgent des finances de l’Etat, notamment de l’efficacité de la dépense publique.

Il a aussi décliné un certain nombre de mécanisme économique qui pour lui devrait être mis en priorité devant l’option facile de la création de nouveaux impôts.

Un discours auquel l’assistance n’a pas semblé habituée en de telles circonstances, PMG l’a d’ailleurs en reconnaissant que parfois ces sujets n’intéressent pas les Gabonais, mais que c’est le devoir de l’homme politique qu’il est d’en parler.

Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille