ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR: LE PREMIER MINISTRE PREND ACTE.

Le Chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a écouté l’ensemble des revendications des acteurs de l’enseignement supérieur, ce lundi 14 octobre 2019, à l’Ecole normale supérieur d’enseignement technique (ENSET).

Il a affirmé avoir pris acte. Il compte agir par des actions concrètes. « Je suis venu ce matin, pour prendre date avec vous. Homme pragmatique, qui entend avancer par les actes et non par les promesses. Je suis venu vous dire que nous allons avoir un premier frémissement à partir de cette année… Parce que tous les programmes sont conduits par des hommes motivés à la tâche. Nous allons veiller, derrière le président de la République, à procéder dans les prochains jours, aux nominations des responsables au sein des universités et des grandes Ecoles, pour donner cette impulsion nouvelle attendue par tous », a déclaré le Premier ministre, après avoir écouté l’ensemble des revendications.

Plusieurs réclamations ont été énumérées par le recteur Marc Louis Ropivia, Nathalie Sima Eyi, Pascaline Ntsaga, Ange Gaël Makaya, respectivement représentant des chefs d’établissements de l’enseignement public, représentant des syndicats, représentant du personnel ATOS, et président des mutuelles.

Ces revendications portaient entres autres sur l’insécurité au sein des universités, la construction des bibliothèques numériques et classiques, le transport des étudiants, la construction des logements pour les étudiants, le paiement des indemnités des services rendus, l’instauration d’une prime de rendement.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.