La galerie Ettyka d’Abidjan en exposition vente Chez Kay-Anne Gallery

La galerie Ettyka exposera ses produits, aujourd’hui 30 et demain 31 juillet 2019, à la boutique Kay-Anne Gallery, située derrière le Narval, à Libreville. Cette exposition spéciale dénommée ‘’l’Afrique en connexion’’, est l’occasion pour les visiteurs de découvrir une collection inédite.

Les passionnés de mode doivent impérativement noter dans leur agenda ces deux dates. Durant ces deux jours, une collection exceptionnelle sera présentée par la promotrice de la galerie Ettyka, qui n’a pas manqué d’expliquer pourquoi elle avait décidé de collaborer avec la galerie d’art de Libreville, Kay-Anne Gallery. « Depuis 10 ans, j’ai plusieurs clients qui viennent du Gabon. Ces derniers me demandaient souvent pourquoi je ne venais pas au Gabon. Alors quand j’ai échangé avec Wilma, qui était d’abord une cliente, elle m’a signifié qu’elle ouvrait une galerie à Libreville, au Gabon. Elle m’a proposé de venir, et j’ai accepté l’invitation. On a travaillé ensemble. Ce qui est génial, c’est que nous étions en train de travailler sur une collection inédite, où nous avions eu l’audace de revisiter certains tissus comme le kita, en incorporant des couleurs flashy sur nos produits. Cette collection que nous avons lancée en même temps à Abidjan, j’ai proposé à Wilma, de la présenter ici », précise Carine Tano.

Vue de l’exposition qui a débuté ce week-end

Carine Tano, qui a des années d’expérience derrière elle, est fière de faire la promotion du’’ Made in Africa’’ depuis sa boutique implantée à Abidjan, en Côte-d’Ivoire, qui est la première du genre en Afrique de l’Ouest. « Je fais la promotion et la distribution des marques africaines. Ettyka est la première galerie de ce genre en Afrique de l’Ouest. Quand nous avons démarré, nous étions les seules. Nous nous sommes mêmes demandées si nous étions sur le bon chemin. Nous étions les seules à croire au Made in Africa, les seules à croire aux créateurs. Il fallait montrer que nos produits sont bons. Il fallait éviter les retours. Il y avait au départ beaucoup de craintes. On se posaient plusieurs questions telles que : est-ce que c’est de la qualité ? Est-ce que le produit va durer ? On a vraiment essayé de faire comprendre aux clients qu’on peut très bien s’habiller en Made in Africa. Et ce qui est bien, c’est qu’on a réussi à les fidéliser. On a bien géré les choses en 10 ans. Depuis 10 ans nous n’avons perdu aucun client. Il y en a même de plus en plus. C’est quelque chose qui a été très difficile au départ, personne n’y croyait », confie la patronne de la galerie Ettyka.

Vue de l’exposition qui a débuté ce week-end

Plusieurs créateurs conçoivent les vêtements de la galerie Ettyka. On citera par exemple, Absa , Olowou , Apolinan, Kanrigui , Di Taylor, Etoffes Précieuses, Balafon, Eternel Design.

Notons que la particularité de l’enseigne Ettyka, c’est qu’elle propose des articles pour femmes, pour hommes et pour enfants, déclinés dans les trois univers du prêt-à-porter.

Maxime Owono

Leave a Reply

Your email address will not be published.