La SEEG c’est 29 milliards de francs CFA

Le Ministre de l’Eau et de l’Energie, Tony Ondo Mba, avait annoncé la fin du différent entre Veolia et l’Etat par la signature d’un accord à l’amiable dont le montant devait rester secret. Cependant, on apprend de source sûre que le montant pour 51% des parts est de 45 millions d’euros qui seront payés en plusieurs tranches.

Suite à la réquisition de la SEEG par l’Etat en février 2018, un bras de fer s’était mis en place entre Veolia et ce dernier. Réclamant au départ plusieurs centaines de millions d’euros au Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) et étant fermés à toute négociation au départ, le géant français de l’énergie aura fini par céder.

C’est une somme largement inférieure à leur première demande qui sera donc attribuée à l’entreprise privée pour la vente de 51% du capital de cette société stratégique, qui au fil des années, n’étaient plus que synonyme de plaintes de la part des bénéficiaires à savoir la population gabonaise. On apprend de la même source que le versement des 45 millions d’euros se fera tout au long de l’année 2019 avec une première tranche de 4 millions d’euros payée lors de la signature de la convention et une seconde de 7 millions d’euros qui devrait intervenir avant fin mai.

Maintenant que l’Etat a les pleins pouvoirs sur cette entreprise hautement stratégique, il revient aux autorités de mener les actions pour satisfaire les besoins primaires de la population gabonaise, à savoir un accès à l’électricité et à l’eau potable.

Leave a Reply

Your email address will not be published.