L’ANBG MÈNE LA CHASSE AUX MAUVAIS ÉTUDIANTS

Le renouvellement de la bourse se fera désormais «sous réserve de la transmission des résultats académiques et suivant le début effectif des cours».

La décision de l’ANBG est tombée comme un couperet le 2 septembre 2019. ”On devait percevoir la bourse hier comme tous les 10 de chaque mois. Ensuite nous avons reçu cette décision”, déclare Derrick, 22 ans, étudiants en 2eme année de Géographie à l’Université Omar Bongo (UOB). ”Ce sont les détournements qu’ils ont faits qui ont asséché les finances. C’est avec la bourse des étudiants qu’ils veulent réduire leurs dépenses. Quand ils prennent l’argent du pays les étudiants ne parlent pas. Quand c’est la bourse des étudiants, ils sentent qu’on peut en faire des économies. Pour l’instant nous sommes en vacances. Nous attendons fin septembre 2019”, ajoute-t-il.

L’objectif de cette mesure consiste selon l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG), à «minimiser les effets pervers (bourses indûment perçues, orientations non respectées, étudiants absents des procès-verbaux et ayant zéro crédit)». Il s’agit aussi selon une source proche de l’ANBG, de rationaliser les dépenses octroyées chaque année aux étudiants boursiers.

C’est une décision historique. L’ANBG va suspendre automatiquement la bourse des étudiants qui l’ont perçu durant 12 mois au cours de l’année académique 2018-2019, d’octobre 2018 à septembre 2019. Cette suspension interviendra cette fin du mois de septembre 2019.

En revanche pour les étudiants qui ont perçu leurs allocations d’études à partir de janvier 2019, ils ont encore trois mois de répit. Leurs bourses seront suspendues en pleine fête de fin d’année. Ce sera en décembre 2019.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.