CORONAVIRUS : L’OPPOSITION  À  LA RENCONTRE DE JULIEN NKOGHE BEKALE

Considérant que le Gabon ne peut pas lutter contre l’entrée du coronavirus sur son territoire avec seulement la majorité au pouvoir, Julien Nkoghe Bekale a invité autour de lui, ce 11 mars 2020, les partis politiques de tous bords à former une « union sacrée de la nation», pour lutter contre cette épidémie.

Julien Nkoghe Bekale, a exposé le plan de riposte pour empêcher au coronavirus d’entrer sur le territoire gabonais, avant de demander aux responsables politiques présents de faire propager ces mesures auprès de leurs chapelles politiques et de leurs adhérents. « Vous êtes des leaders d’opinion, en cette qualité, le gouvernement compte sur votre force, ainsi que sur celle de vos partis respectifs, à travers leur ancrage dans les territoires, dans les quartiers pour informer, sensibiliser, diffuser les informations utiles, faire preuve de pédagogie auprès de nos compatriotes afin qu’ils adoptent les bonnes attitudes », a déclaré le Premier ministre.

Si 21 600 passagers ont déjà été flashés à l’Aéroport internationale de Libreville, 206 personnes ont subi le même contrôle au port d’Owendo.

Des 30 cas jugés suspects, aucun d’entre eux n’a été confirmé atteint de coronavirus. « Le gouvernement assure qu’aucun Gabonais n’est positif au virus, ni sur le territoire national ni à l’étranger, et encore moins en Chine », a confirmé Julien Nkoghe Bekale.

Pour ce qui concerne ces derniers, il a évoqué à toute la classe politique le soutien que le gouvernement a apporté aux Gabonais de la province de Hubei, épicentre de l’épidémie en Chine.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.