Le PDG a repris son avance

Les résultats du premier tour des élections législatives partielles sont presque tous connus. La tendance qui se dégage est que le Parti démocratique gabonais (PDG) a repris son avance sur ses adversaires.

Avec déjà deux candidats élus d’office (Prisca Nlend Koho, au 1er siège du département de la Zadié et Jean-Baptiste Ndong Nzong, au 2ème siège de la commune de Ntoum), pour occuper deux nouveaux fauteuils à l’Assemblée nationale, le PDG a confirmé sa force de frappe sur le terrain. Comme lors des élections législatives générales de 2018, le parti de masse a pris les devants au tableau d’affichage, en attendant le second tour.

Avec des candidats inconnus, neufs, jeunes ou féminins, le PDG continue d’engranger les victoires tel un rouleau compresseur. Les partis de l’opposition se contentent des miettes. Malgré le prétexte facile que les opposants trouvent pour justifier leur fiasco, le PDG les écrase.

Le seul parti qui a réussi à limiter l’appétit gargantuesque du PDG est le Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV). Le RV animé par une nouvelle façon de faire la politique avec des visages neufs fait trembler certains bastions du PDG.

Nanti de ses 7 députés obtenus au terme des élections législatives générales de 2018, le RV risque de confirmer son objectif de faire figure dès cette 13ème législature de seconde force politique du pays.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.