NOËL MBOUMBA RECONNAÎT LA VENUE À LIBREVILLE D’UN COMMANDO FRANÇAIS

Noël Mboumba, a confirmé la venue des mercenaires français au Gabon, en novembre 2019. Mais il n’a pas eu de contact avec eux.

Un commando d’anciens militaires français issus du 8e RPIMa, du service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), et des chasseurs alpins, a séjourné en novembre et en décembre 2018, à Libreville, dans des appartements à la Sablière et à Batterie IV, selon l’hebdomadaire en ligne Lettre du Continent. Placé sous la direction de l’ancien sous-officier du 8e RPIMa Stephan Privat, ce commando était constitué de 11 hommes.

« Nous avons appris l’arrivée des mercenaires, je les ai appris, mais je ne les ai jamais rencontrés. Par contre, le média en ligne La Lettre du continent les avait qualifiés de mercenaires français. Mais l’information que j’ai eue de Brice Laccruche alihanga, est qu’ils sont d’anciens militaires qui étaient venus dans le cadre d’une mission de sécurité », a précisé Noël Mboumba.

Que sont-ils venus faire ? Pour certains, ils étaient là pour renforcer les capacités de la société de gardiennage SGS. Pour d’autres, ils ont été invités pour déstabiliser les institutions. Mais qui dit la vérité ?
L’ex-ministre du Pétrole, a fait état de la mise en place d’activités qui étaient planifiées pour déstabiliser le pays, et commettre un coup de force.

Au regard de l’actualité, a souligné Noël Mboumba, « nous savons clairement qu’il y avait un plan de préparation de soulèvement des populations. Le plan de déstabilisation de l’Etat existe bel et bien mais j’ignore qui l’a élaboré ».

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.