PORT-GENTIL: LA CHASSE AU SAMU EST LANCÉE

Avec au compteur 20 mois d’impayés en frais de loyer et 12 mois d’arriérés de salaire pour les employés, le SAMU Social de Port-Gentil est menacé d’expulsion par le propriétaire de son siège.

Le propriétaire des locaux de l’antenne provinciale du SAMU Social de Port-Gentil, se plaint de 34 millions de FCFA d’arriérés de loyer. Le prix de la location étant fixé à 1 700 000 francs CFA par mois.

« Je suis désolé. Je sais que de nombreux compatriotes en situation de précarité bénéficient gratuitement des services de cette structure de santé. Mais je n’y peux rien. J’apprends que malgré ma bonne foi, le dossier du SAMU social de Port-Gentil, portant paiement de mon loyer, ne constitue pas une urgence sur la table des décideurs », a déclaré Gaston Pouabou, le propriétaire des locaux, à nos confrères de L’Union.

Pour rentrer dans ses fonds, le bailleur a mis en place un plan de déguerpissement. Si rien n’est fait, il mettra dehors le personnel et les équipements du SAMU Social.

Rhona Charline M’WENKONDET

Leave a Reply

Your email address will not be published.