RECOMMANDATIONS AUTOUR DE LA RÉOUVERTURE DES CLASSES

Abordant les dispositions à prendre en vue de la prochaine rentrée scolaire, si le coronavirus persiste, le ministre de l’Education nationale, Patrick Daouda Mouguiama, vient de déclarer à la presse, qu’il faudra s’assurer que dans les transports en commun, notamment à Libreville, les élèves respectent la distanciation physique. Selon le ministre, il faudra faire en sorte que les élèves n’arrivent pas en retard en classe, à cause de cette mesure barrière.

Lorsque la reprise des cours interviendra au Gabon, le principal défi sera d’éviter un impact négatif sur la chaîne de contamination du coronavirus. A ce sujet, le transport des élèves dans le respect de la distanciation physique préoccupe le ministre. Ouvert à toutes les propositions, il a abordé cet aspect sous la forme d’une interrogation. ” Le transport des élèves dans les transports en commun, où la capacité des véhicules est réduite, comment transporter ce flux d’élèves, de telle sorte qu’ils arrivent à l’heure, lors de la reprise des cours? ”

Pour le ministre, il faudra user de pédagogie pour faire respecter les mesures barrières aux élèves, au corps enseignant et au personnel d’encadrement. Il faudra créer aussi les conditions de l’application des mesures barrières, à savoir, disposer suffisamment d’eau dans toutes les écoles. La première des mesures barrières, a-t-il relevé, c’est se laver les mains.

Pour gérer les classes arrivées à saturation, le ministre demande aux responsables d’établissements de ne pas être en panne d’imagination. ” Dans les classes à sureffectif, on ne pourra pas laisser entrer tout le monde. Il va falloir donc envisager de redoubler les salles de classe, de faire des turn over etc ”. Le ministre a reconnu que la tâche est ardue. C’est réalisable, mais ce n’est pas simple, a-t-il avoué.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.