Tribune : AU SOUVENIR D’OMAR BONGO ONDIMBA 1935-2009

Ces dernières années et bien avant sa disparition, de nombreux ouvrages et articles de presse ont été rédigés sur l’oeuvre, la personnalité et le parcours politique d’omar Bongo Ondimba, ancien président de la République gabonaise décédé le 08 juin 2009 à Barcelone en Espagne. C’est donc avec plaisir que notre rédaction fait couler l’encre de sa plume pour condenser le parcours politique d’omar Bongo Ondimba, à l’occasion de la commémoration des 10 ans de son départ vers l’au delà.

Omar Bongo Ondimba était caractérisé par une attitude de réserve, de repli sur soi, de méditation, de maîtrise de soi, mais aussi d’ouverture à l’autre, de recherche de consensus ou de compromis – sans pour autant se renier ni se compromettre – de compréhension de l’autre et des enjeux du moment.

Une telle quête, on peut aisément le comprendre, avait beau être métaphysique ou spirituelle, elle ne pouvait faire fi d’un certain paraître, ce que François Mongumu Ebuta, diplômé en philosophie et en théologie morale, designe dans son œuvre “Omar Bongo Ondimba le secret d’un pouvoir pacificateur” comme la “dimension somatique” du pouvoir d’omar Bongo Ondimba. Le pouvoir ne se mesure pas au physique d’un homme, dit-il mais à la “dimension de ce qu’incarne transcendentalement” ce physique.

Raison pour laquelle l’homme doit mettre de l’harmonie dans son corps, dans ses pensées, dans ses rapports avec autrui et avec la nature. La joie profonde et immense qu’il en tirait était la preuve d’un parfait équilibre physique, métaphysique et spirituel d’un homme dont les sollicitations venues du monde entier ne pouvait ébranler la détermination à faire régner la paix. Homme de paix dont le leitmotiv était toujours l’amour du prochain, Omar Bongo ne reculait devant aucun obstacle des lors qu’il s’agissait de faire triompher son idéal d’amour.

Ainsi compris, l’amour apparaît comme le secret par excellence du pouvoir pacificateur d’omar Bongo Ondimba.

Mais devrait parler plutôt d’un secret multiforme qui fait du physique, du psychique, du spirituel, de la tradition africaine ses principaux constituants.

L’efficacité du système Omarien tenait au pragmatisme de celui qui l’actionnait ou l’incarnait, Omar Bongo Ondimba.

Toute action, toute sagesse s’avère inefficace et stérile si elle n’est pas accompagnée de la praxis qui la couronne.

Cette praxis révèle d’autres talents, d’autres dispositions ou prédispositions du défunt président, comme sa capacité d’écoute et de dialogue, Son esprit de tolérance et de solidarité. Il en découle une forme spécifique de diplomatie que François Mongumu qualifie de sapientielle et dont les fondements sont à chercher dans “la pratique antique de la diplomatie africaine”. La politique qui génère une telle diplomatie est forcément philanthropique et cosmopolite, ce qui la met au service de l’homme et de l’humanité. C’est ce qui constitue la quintessence du pouvoir pacificateur d’omar Bongo Ondimba.

Qualifiant l’art politique d’Omar Bongo Ondimba, Guy Nzouba Ndama parla d’une “sagesse pratique”, d’une “philosophie pratique susceptible de restaurer ce qui a manqué au fil de l’histoire de notre continent: le lien entre théorie et pratique”.

Telle était “l’idéologie Omarien”, une philosophie politique qui ne se nourrissait pas exclusivement de théories modernes, mais plongeait ses racines dans l’Afrique ancestrale afin d’assurer et de garantir un meilleur vivre ensemble. La recherche du compromis qui découlait d’une éthique de vie qui était aussi une éthique politique, justifie pleinement les quarante et un ans passés au pouvoir. Ses capacités d’écoute le rendaient réceptifs aux sollicitations des siens, de ses collaborateurs et de ses compatriotes.

Avant tous les autres, pour ainsi dire, le médiateur émérite qu’était Omar Bongo Ondimba avait compris très tôt, et avant tous les autres, le sens profond de ce proverbe africain qui dit: “quand la maison de ton voisin brûle, empresse-toi de l’aider à éteindre l’incendie avant que le feu se propage chez toi”.

Tel fut l’un de ressorts de l’entreprise médiatrice d’Omar Bongo Ondimba.

Il est de notoriété publique que le Gabon est l’un des rares pays en Afrique centrale à vivre en paix et la stabilité sociale au milieu des turbulences et des conflits armés, grâce à la finesse et à la clairvoyance de son leader politique le plus emblématique, celui qui, quarante et un ans durant, fut à sa tête : Omar Bongo Ondimba.

Homme d’une sagesse éprouvée, il fut plus qu’un Chef de l’Etat et plus qu’un leader politique: un génie dont le secret était de semer la paix non seulement dans son pays, mais aussi dans l’humanité entière. En tant qu’artisan de paix, il avait un pouvoir extraordinaire sur les choses et les êtres, sur le cours de certains événements mondiaux.

Omar Bongo Ondimba était une figure de premier ordre sur le plan international en matière de paix. Sa personnalité pacificatrice et ses actions multiformes dans la recherche, l’entretien et la préservation de la paix au Gabon, en Afrique et dans le monde étaient les preuves éloquentes d’une forte personnalité ayant un secret pour accomplir sa mission.

Leave a Reply

Your email address will not be published.