VERS LA CONSTRUCTION D’UNE VOIE FERREE PARALLELE

Le secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), Karine Cécilia Arissani, a évoqué l’idée de construire une voie parallèle au chemin de fer du Gabon en vue d’une meilleure maîtrise des risques d’accidents et des retards fréquents constatés.

De sa récente visite sur l’unique voie de chemin de fer du Gabon, quelques mois après son installation, le secrétaire exécutif de l’autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), Karine Cécilia Arissani a évoqué pour la première fois l’idée d’un projet de construction d’une voie parallèle. Elle devrait réduire les accidents et les retards criards observés sur la voie reliant la gare d’Owendo (banlieue de Libreville), à celle de Franceville au sud-est, sur 650 km.

Du spectre des accidents ferroviaire et des dysfonctionnements observés sur le chemin de fer qui avait vu le gouvernement œuvrer à la modernisation de ses services, se dégage la perspective d’ouvrir une voie parallèle à celle du Transgabonais. Un chemin de fer mis en service entre 1978 et 1986.

Rhona Charline M’WENKONDET

Leave a Reply

Your email address will not be published.