spot_img

Gestion de l’eau et de l’électricité au Gabon: SUEZ pour remplacer VEOLIA?

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- En marge de sa participation au Sommet de l’Alliance solaire internationale Ali Bongo Ondimba, s’est entretenu le directeur général du groupe Suez, M. Jean-Louis Chaussade afin de présenter la stratégie nationale en matière de distribution d’eau.

Suez (anciennement Suez Environnement) est un groupe français de gestion de l’eau et des déchets. Il est le deuxième groupe mondial derrière Veolia.

Certes, en l’état actuel du pays, tout est prioritaire. Quoi qu’il existe des besoins d’existence qui ne peuvent attendre. Lorsqu’on est un gouvernement qui veut faire émerger les citoyens de leur abîme, il faut savoir connaître leurs besoins immédiats. En l’occurrence, l’accessibilité à l’eau potable pour tous à moindre frais est une priorité nationale d’importance.

Au Gabon, l’eau coule à flots, mais pas forcément là où il faut. L’enjeu consiste donc à fournir une eau de bonne qualité, aux endroits dont le besoin se fait sentir et à tout moment.

‘’A Libreville, qui compte quelque 600.000 habitants, des résidents sont quotidiennement contraints de veiller jusque tard dans la nuit pour faire des réserves d’eau. Les coupures prolongées, jusqu’à plusieurs jours, mois ou années d’affilés, entraînent souvent des manifestations de protestations dans des quartiers populaires’’.

VEOLIA parti du Gabon, l’enjeu, pour le gouvernement gabonais est donc de trouver un remplaçant ‘’valable’’ pour assurer de manière efficace la production, le transport et la distribution de l’eau potable.  Les difficultés d’accessibilité à l’eau potable sont de l’ordre de sa pénétration en quantité suffisantes aussi bien pour les populations vivant dans les zones rurales que celles vivant en zones urbaines.

De la gestion des déchets, le ‘’rapprochement’’ avec SUEZ est plutôt une ‘’bonne nouvelle’’ dans la mesure où le Gabon cherche justement à ‘’revaloriser’’ les déchets. La poubelle de ‘’Mindoubé’’ (Sud de Libreville) étant pleine.

SUEZ identifie les flux de déchets, les points de collecte et de regroupement, les dispositifs existants, puis propose des solutions sur-mesure et des axes de progrès en matière de valorisation des déchets, de solutions logistiques, de réduction des émissions de GES…

A Meknès au Maroc par exemple, en matière de gestion et de valorisation des déchets ménagers, le Groupe Suez a réhabilité la décharge, ainsi que la création et l’exploitation d’un centre de valorisation des déchets. Là-bas, SUEZ Environnement a pour mission de prendre en charge l’ensemble des déchets (ordures ménagères, déchets verts, déchets de nettoiement, déchets industriels banals, les déchets ménagers et assimilés.

Sans aucune publicité, Libreville a ‘’justement’’ besoin d’une société de ce genre pour la gestion de ces déchets.

 Les déchets sont valorisés en électricité

«Les déchets peuvent être transformés en matières premières secondaires. Ceux ne pouvant être recyclés constituent également une ressource énergétique triplement vertueuse puisque locale, à faible émission de carbone et économique pour les collectivités et les industriels », déclare un dirigeant du groupe.

En attendant que le gouvernement trouve un potentiel repreneur des actifs de la SEEG, le suspense continue à Libreville.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille