GRATUITÉ DE L’EAU ET DE L’ÉLECTRICITÉ : PASCAL HOUANGNI AMBOUROUE ANNONCE UN AUDIT

Dans un contexte de crise sanitaire, liée à la pandémie de la Covid-19, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, avait annoncé la gratuité de l’eau et de l’électricité. Cette mesure entrée en application dans ses deux phases, a suscité de vives réactions de la part de l’opinion. Fort de cela, le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Pascal Houangni Ambouroue a annoncé l’ouverture d’un audit financier sur l’utilisation des fonds destinés à la mise en application de ces mesures sociales.

« En ma qualité de responsable sectoriel, je solliciterai mon collègue, le ministre de l’Économie et des Finances, pour réaliser un audit financier de la mise en œuvre des phases 1 et 2 de la mesure de gratuité, et ceci conformément aux instructions du président de la République, chef de l’État, qui prône une politique de tolérance zéro à l’égard de la corruption », a ainsi déclaré le ministre en charge des ressources hydrauliques.

Ce sont au total 10,3 milliards de Fcfa qui ont été décaissés par l’Etat au profit des Gabonais pour la gratuité de l’eau et de l’électricité durant cette période de crise sanitaire, dominée par la fermeture de plusieurs activités commerciales et administratives. Cette crise a eu un impact sur les revenus de ménage d’où la nécessité d’un appui à ces derniers de la part des autorités.

Il semble cependant opportun, au moment où va s’ouvrir une enquête, de se demander quel usage a été fait de ces fonds ? Ont-il vraiment servit que pour alimenter en eau et en électricité les principaux bénéficiaires ? Les résultats de l’audit voulu par Pascal Houangni Ambouroue vont rendre leurs résultats, afin de répondre à toutes les questions, qui aujourd’hui taraudent les esprits de l’opinion.  

Freddy MOUSSOUNDA

Livraison
Urban FM