spot_img

Huile de palme: malgré une hausse de production de 27,7% au 2ème trimestre,« cuisin’or » toujours aussi rare en rayon.

L’embellie de la filière huile au Gabon se poursuit au second trimestre 2022, avec une production du régime de palme qui s’est établie à 208 372 tonnes contre 151 891 tonnes à la fin du premier trimestre, rapporte le ministère de l’économie. Cependant, l’huile raffinée devenue un précieux liquide, se fait toujours aussi rare en rayon.

« Entre les deux premiers trimestres de l’année 2022, la récolte de régimes de palme a enregistré un relèvement de 37,2 % de son indice. Cette bonne orientation reste corrélée à l’accroissement des rendements des plantations de Mouila et Awala, notamment la montée en puissance des nouveaux espaces cultivés. En faisant la comparaison avec le deuxième trimestre 2021, la hausse est encore plus marquée (+46 %) », indique le ministère de l’Économie.

Alors que cette information devrait pouvoir rassurer les populations, dans les faits il n’en est rien. Dans les magasins les usagers peinent toujours à trouver de l’huile de palme raffinée de la marque cuisin’or produite localement. Lorsqu’elle est disponible, son approvisionnement reste conditionné par un plafond du nombre de litre par personne. Les clients ne sont autorisés qu’à en acheter deux bouteilles.

Si aucune explication n’a été rendue publique, cette rareté pourrait s’expliquer du fait que l’huile de palme produite localement est vendue de manière brute sur les marchés internationaux. De ce fait, l’huile raffinée mise à disposition pour couvrir les besoins locaux peinent à répondre à la demande sans cesse grandissante.

Freddy Moussounda
Freddy Moussounda
Journaliste spécialisé dans les thématiques Politique et Société, Freddy Moussounda est chef de la rédaction de Medias241. Il est également consultant en communication.
Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille