AFRIQUE-JAPON / ENTREPRENEURIAT: UNE CHAMBRE DE COMMERCE AFRICAINE POUR DES ÉCHANGES “B TO B”

Inciter les jeunes entrepreneurs japonais à collaborer avec le continent africain, est la raison qui a suscité la création au Japon, d’une chambre de commerce africaine Itech. Cette initiative née lors de la “Tricad 7”, est également profitable pour les jeunes hommes d’affaires du continent.

Pensée et matérialisée par le corps diplomatique africain accrédité dans la capitale japonaise, cette chambre de commerce est une nouvelle plate-forme d’échange. Elle a pour objectif de rendre plus attractif les échanges entre le continent africain et les PME japonaises, qui devraient considérer d’avantage l’Afrique comme une destination crédible d’investissement.

Appelée la chambre de commerce africaine au Japon (CCAJ), elle vise aussi à augmenter la participation du secteur privé en Afrique et au Japon. “Le corps diplomatique africain soutient pleinement la création de la CCAJ. Nous la considérons comme une plate-forme de promotion de l’image de marque et de l’investissement, reliant les deux acteurs des deux côtés du monde y compris ceux des pays tiers qui souhaitent établir des partenariats avec le Japon pour investir en Afrique”, a souligné Ndiyoi Mutiti, ambassadeur de la République de Zambie et président du commerce et de l’investissement du corps diplomatique africain (TRINVEC) au Japon.

Avec la collaboration d’inter média Japon, “l’idée est d’offrir au monde des affaires africains et japonais, une chambre de commerce 2.0. De la même manière que la technologie a révolutionné d’innombrables industries, nous souhaitons utiliser cette technologie pour innover la manière dont opèrent les chambres”, confie pour sa part, Pia Von Waldan, PDG d’inter média Japon. Cette chambre de commerce africaine Itech, connectera de ce fait ses membres en Afrique comme au Japon.

Pierre Rolland

Leave a Reply

Your email address will not be published.