FACEBOOK : UN NID D’ESPIONS

Le réseau social a reconnu avoir espionné les conversations audio de certains usagers pour mieux élaborer les publicités ou rendre ses pages plus attractives. Cette révélation qui secoue les utilisateurs de Facebook, a été faite le mardi 13 août 2019.

Le fondateur et PDG de Facebook, ‎Mark Zuckerberg, avait nié lors d’une audition devant le Congrès en avril 2018, espionner des usagers. Dans un communiqué transmis à l’agence américaine Bloomberg, Facebook affirme avoir payé des centaines de sous-traitants pour retranscrire des extraits sonores de conversations de certains utilisateurs pour mieux calibrer ses publicités, ou rendre ses pages plus attractives.

La société américaine du jeune milliardaire reconnaît cependant avoir abandonné cette pratique, tout comme d’autres poids lourds. « Tout comme Apple ou Google, nous avons gelé la pratique de faire écouter les enregistrements sonores par des humains la semaine dernière », a poursuivi le communiqué.

En effet, Facebook affirme avoir payé des centaines de sous-traitants pour retranscrire des extraits sonores de conversations de certains usagers. Selon Bloomberg, les employés qui étaient chargés de retranscrire les conversations n’étaient ni informés de l’origine des enregistrements des entretiens, ni de l’usage qu’en faisait l’entreprise.

Notons que Facebook avait déjà écopé d’une lourde amende de 5 milliards de dollars, pour avoir fait un mauvais usage des données privées de ses usagers. L’entreprise pourrait une nouvelle fois sortir son portefeuille.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.