France: le quai d’Orsay se trompe sur le niveau d’insécurité du Gabon

Avec le récent enlèvement et la séquestration de deux Français au Benin, le quai d’Orsay en actualisant ses conseils aux voyageurs cite une fois encore le Gabon dans la liste des pays les moins sûrs du continent. Pour le quai d’Orsay « L’intégralité du pays est en vigilance renforcée »

La relative quiétude qui prévaut actuellement au Gabon et particulièrement à Libreville ne semble pas endormir les inquiétudes du Ministère des Affaires Etrangères français. En janvier dernier déjà il conseillait aux voyageurs de se tenir sur leurs gardes « le pays étant placé sous une vigilance renforcée. »

Une inquiétude remise au goût du jour le 14 mai par le Qai d’Orsay qui observe que « le niveau de délinquance et de criminalité est faible, mais tend à augmenter du fait de la situation économique ».
Le Gabon est également présenté par la France comme un pays où règne la cybercriminalité, tout comme la participation à des stages d’initiation à des rites locaux, la consommation de l’Iboga hautement pointé du doigt.


En souhaitant prévenir ses ressortissants d’éventuels dangers le quai d’Orsay n’en ferait-il pas un peu trop ?
Le Gabon est loin d’être le Sud Soudan ou l’Irak. D’ailleurs selon le classement de 2019 du World Hapiness Report (ONU), le Gabon est classé 3e pays le plus heureux de la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC).

Une autre étude, celle de l’Institute Of Economics and Peace classait le Gabon, en 2018, comme 21e pays le plus pacifique d’Afrique.


Rhona Charline M’WENKONDET

Leave a Reply

Your email address will not be published.