Visite d’amitié: Ali Bongo a reçu Faure Gnassingbé du Togo.



Sur invitation d’Ali Bongo Ondimba, le Président Togolais Faure Essozimna Gnassingbé est arrivé à Libreville ce matin du 07 mai 2019 pour une visite de travail et d’amitié de 24 heures. Plusieurs points notamment d’intérêt commun, bilatéraux, régionaux ont été développés par les deux homologues.

Saluant déjà le courage de son homologue Ali Bongo Ondimba qui retrouve de manière rapide sa santé, le numéro un togolais, en visite de travail et d’amitié, a confié à la presse qu’il était “impatient” de se retrouver avec son ami et frère. Des questions bilatéral, d’amitié entre les deux pays mais aussi de sécurité régionale ont meublé cette importante rencontre “je lui ai fait le point de la situation sécuritaire difficile dans la zone de l’Afrique de l’Ouest, puisque lui-même avait co-présidé avec moi le sommet conjoint de la CEDEAO et de la CEEAC et dans cette ligne-là je lui ai fait part des différentes évolutions. 

“J’ai été également content de savoir qu’il était au fait des dossiers et il m’a répondu ce qui a donc donné suite à des échanges fructueux” précise le président Faure Essozimna Gnassingbé après son tête-à-tête avec le chef de l’état Ali Bongo.

Sur le plan des relations bilatéral, le président Faure n’a pas manqué de dire que “les relations entre le Gabon et le Togo se portent bien” et que d’ailleurs, “une équipe togolaise était envoyée spécialement pour aller visiter la ZES de Nkok pour voir comment les activités s’y déroulaient ”, car pour lui, c’est un exemple de développement économique. 

En ce qui concerne la sécurité, les deux hommes d’Etat ont déploré la situation actuelle dans le sahel “Nous avions discuté autour de la situation qui se vit dans la partie Sud de la CEDEAO notamment le Togo. Nous-même nous avons démantelé quelques cellules terroristes et malheureusement, il y’a la prise d’otages au Bénin des touristes français donc la menace se rapproche vers notre pays.Donc il est nécessaire de renforcer la coopération régionale”

. Pour finir son point de presse, Faure Essozimna Gnassingbé a réitéré sa satisfaction à voir Ali Bongo Ondimba en pleine forme et aux affaires car la région a besoin de lui en sa qualité de président de la République mais aussi en tant que Président en exercice de la CEEAC

Pierre Rolland

Leave a Reply

Your email address will not be published.