spot_img

La Mairie d’Akanda glorifiée pour avoir rouvert la sablière aux taxis

C’est en tout cas l’analyse qu’on peut faire de « l’enquête » publiée en page 9 de l’Union de ce 17 novembre 2022.

L’auteur de « l’enquête » de l’Union dont la mission semble avoir été de tresser des lauriers à la mairie d’Akanda revient sur l’interdiction faite aux transports en commun d’utiliser la route de la sablière et sa levée il y a quelques jours par la même mairie d’Akanda.

Pour illustrer combien cette interdiction pouvait être une grande source de contraintes et de frustration pour les personnes non véhiculées de la sablière, ( généralement des travailleurs de maison ou en hôtellerie) l’enquêteur de l’Union publie les témoignages de deux usagers qui ont subi les affres de cette interdiction. Non sans insinuer que la levée de cette « réouverture a des relents de campagne électorale » franchement.

Ce qui étonne dans cette « enquête » c’est l’insistance avec laquelle l’enquêteur de l’Union qui semble très au fait des batailles menées par la mairie d’Akanda pour rouvrir la route de la sablière, se demande qui est derrière « la privatisation de cette voie ».

Une enquête bien menée aurait eu pour but de répondre à cette question. Surtout que l’auteur affirme que la mairie d’Akanda «  semble avoir bataillé dur pour obtenir que cette interdiction soit levée ». À moins que la bataille ait été livrée contre un mirage, d’où vient cette insistance ?

Plus loin dans un encart intitulé « qui avait privatisé la voie d’accès de la sablière ?» l’auteur n’en apprend pas plus à ses lecteurs, mais ne manque pas de féliciter la mairie d’Akanda qui a permis la réouverture de cette voie. Quel héroïsme, on a presqu’envie de filer une médaille au maire et ses équipes. Puis, on se rappelle que « l’enquête » n’aurait pas été mieux écrite, s’il elle émanait des services de la mairie. Quelle époque médiatique !

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille