L’AUTONOMISATION ECONOMIQUE DES FEMMES AU CŒUR D’UNE CONFÉRENCE A LIBREVILLE

40 économies ont adopté 62 réformes en faveur des femmes. Ces résultats émanent d’une étude réalisée par la Banque mondiale. Suivant les résultats de cette étude, Libreville abrite ce jeudi 30 janvier et vendredi 31 janvier 2020, intitulée « conférence régionale de lancement du rapport de la Banque mondiale : Les femmes, l’Entreprise et le Droit 2020 ». Défis et opportunités pour l’autonomisation économique des femmes en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Cette réunion s’effectue sous le parrainage de la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba.

Selon cette étude, sur dix économies ayant marqué le plus de progrès en matière de droits des femmes, trois se situent en Afrique subsaharienne. Dans cette région du monde, 11 économies ont mis en œuvre 16 réformes dans sept domaines. Des résultats qui méritent d’être améliorés. La rencontre initiée à Libreville a donc pour but de faciliter le partage d’expériences en matière de réformes juridiques et favoriser l’autonomisation économique des femmes dans les pays d’Afrique de l’ouest et centrale. Un autre objectif est aussi de mettre en avant les actions entreprises par le gouvernement gabonais dans ce sens.

Cet engagement est matérialisé par la définition de la période 2015-2025, comme décennie de la femme gabonaise. Le gouvernement a également lancé le 23 février 2016, le lancement du programme « Egalité des chances ». La Fondation Sylvia Bongo Ondimba est aussi engagée dans des actions en faveur des femmes.

Solange TAMO

Livraison
Urban FM