spot_img

Le Gabon croise les doigts pour avoir la seconde tranche de l’appui budgétaire du FMI

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- Une délégation du Fonds monétaire international, qui a séjourné du 19 au 25 février 2018 à Libreville, dans le cadre d’une mission de revue des avancées réalisées par les autorités gabonaises, décidera dans les jours à venir si le Gabon a droit ou non à la deuxième tranche de son appui budgétaire.

Les autorités gabonaises croisent déjà les doigts, en attendant la décision du Fonds monétaire international sur le sort de la seconde tranche de son appui budgétaire. Une délégation de l’institution de Bretton Woods qui séjournait à Libreville, capitale gabonaise, depuis le 19 février 2018, a clôturé ce dimanche 25 février 2018 sa mission.

L’objectif de cette mission était de s’assurer que le Gabon met en œuvre les recommandations formulées par l’institution quelques mois plus tôt. L’équipe du FMI devait donc évaluer les avancées effectuées notamment sur les questions de la maîtrise des dépenses publiques et les augmentations des recettes propres. A la suite de constats faits sur le terrain, le Conseil d’administration du FMI décidera si oui ou non, le pays est éligible à recevoir la deuxième tranche de son appui budgétaire.

Durant son séjour à Libreville, l’équipe du FMI a effectué de nombreuses rencontres notamment avec les patrons des régies financières de l’Etat (impôts, douanes et Trésor), les ministres Pascal Houangni Ambourouet (pétrole), Régis Immongault (économie) et Jean-Fidèle Otandault (budget) avec qui les discussions ont porté sur la maîtrise de la dépense publique, les arriérés de la dette et les réformes structurelles pour l’amélioration de la gouvernance des deniers publics.

«Nous sommes toujours disposés à expliquer le déroulement du programme, et d’ailleurs nous tenons à remercier le gouvernement pour les efforts qu’il fournit pour la mise en œuvre de la première phase de l’accord et particulièrement le ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics», a déclaré Marcos Poplawski, représentant-résident Afrique du FMI, à l’issue de la mission de l’institution financière internationale.

Source : La tribune Afrique

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille