spot_img

Le Mouvement des femmes patriotes demande une prorogation des délais de révision de la liste électorale.

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- La présidente du Mouvement national des femmes patriotes de l’Union des patriotes gabonais loyalistes (UPGL), Christelle Nfono Obiang a demandé ce 27 Juin 2018, l’indulgence du gouvernement de prolonger exceptionnellement les délais initiaux de révision sur les listes électorales, au cours d’un point de presse tenu à leur siège.

« Au regard de l’engouement des électeurs, à s’inscrire effectivement sur les listes électorales, l’Union des patriotes gabonais loyalistes (UPGL), membre de la plate forme des 41 partis de l’opposition sollicite l’indulgence du gouvernement et particulièrement du ministère de l’intérieur (…), à un prolongement exceptionnel des délais initiaux, de la révision sur des listes électorales », a-t-elle affirmé.

Pour elle, la lenteur observée en pratique et les pannes fréquentes des ordinateurs voire le nombre insuffisant des agents enrôleurs sur le terrain justifie largement que le gouvernement prolonge la date d’inscription et de révision sur les listes électorales.

Tout en rappelant que les assises politiques d’Angondjé ont abouti à la conclusion donner l’opportunité, à toutes les parties prenantes d’être en possession de ces données, avant la convocation du collège électoral, l’enjeu global pour  « L’Union des patriotes loyalistes (UPGL) via le mouvement national des femmes patriotes est de permettre au Gabon d’organiser dans de bonnes conditions et, avec un fichier fiable, les futures échéances électorales.

La présidente du mouvement national des femmes loyalistes (MNFL) de l’Union des patriotes gabonais loyalistes (UPGL), Christelle Nfono Obiang a, au terme de son allocution circonstancielle, déploré la persistance des pratiques antidémocratiques qui se traduisent par l’achat massif de potentiels électeurs conditionné à leurs inscriptions effectives sur les listes. Le parti fustige, par conséquent, avec la dernière énergie, la culture permanente du trafic d’influence exercé consécutivement sur les agents enrôleurs et les citoyens en attente de remplir paisiblement leurs devoirs civiques.

« L’UPGL encourage le gouvernement, à tout mettre en œuvre, pour le succès total de ce processus dont l’impact politique sur le renforcement de la paix et de la cohésion nationale demeure indéniable », a-t-elle conclu.

Le gouvernement de la République qui a lancé, le 15 Juin dernier, l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs sur toute l’étendue du territoire national, prendra fin, le 29 Juin prochain.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille