spot_img

L’Education à la santé sexuelle et reproductive bientôt enseigné au Gabon

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)-En partenariat avec le Ministère de l’éducation nationale, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a organisé ce jour, un atelier de validation du projet d’arrêté portant ‘’introduction de l’Education à la santé sexuelle et la reproduction dans les enseignements pré primaire, primaire, secondaire général et technique’’ au Gabon.

Le projet d’arrêté portant introduction de l’éducation à la santé sexuelle et de la reproduction a pour objectif de promouvoir la santé sexuelle et de la reproduction en milieu scolaire.

En effet, peu préparés à gérer leurs vie sexuelle, par manque d’informations et de compétences leur permettant de faire face à tout genre de pressions, les jeunes sont souvent sujet au décrochage scolaire, aux grossesses et maternités précoces, aux avortements clandestins, aux maladies infectieuses ainsi qu’aux phénomènes de violences physiques et sexuelles en milieu scolaire.

Ces échanges qui tournaient autour des problèmes qui minent la jeunesse, notamment les grossesses précoces, les IST, les violences en milieu scolaire,  visent un changement de comportement chez les jeunes et les adolescents.

L’activité de ce mercredi rentre, selon les organisateurs, dans le cadre du programme d’assistance Gabon-UNFPA 2018-2022. Ce conformément au plan de travail 2018.

« Le Ministère de l’Education Nationale avec l’inestimable double appui concerté de L’UNFPA et de L’UNESCO a initié des activités visant à réviser les curricula et à intégrer l’éducation à la santé sexuelle et de la reproduction tant dans l’enseignement pré primaire, primaire, que secondaire », a déclaré Laurent Mouity-Mabicka. Le secrétaire général adjoint1 du ministère de l’éducation nationale ajoute « l’objectif à atteindre est le renforcement du dispositif actuellement en vigueur aux fins d’arrimer le Gabon aux normes et standards internationaux ».

Jusqu’ici la biologie actuellement appelée science de la vie et de la terre était la matière enseignée dans les établissements scolaires du pays avec les la santé de la sexuelle et de la reproduction. Les contenus psycho moteurs et affectifs vont être enseignés aux apprenants en fonction de leur âge de leur niveau d’étude.

Selon Angue Zomo NGUEMA Clarisse, chef de département sciences de la vie à l’inspection des services au ministère de l’éducation nationale « lorsqu’un contenu  est introduit dans le programme scolaire il est introduit en fonction de l’âge de l’apprenant. Les mots utilisés pour un élève de terminale ne seront pas les mêmes mots que ceux utilisés pour un élève de la maternelle. Ce programme permettra aux jeunes d’être en bonne santé durant toute leur adolescence et de profiter de celle ci lorsqu’ils seront adulte », a-t-elle indiquée.

Grâce aux entités telles que le comité de lutte contre les infections du Ministère de l’éducation Nationale(COLUCIMEN),  il y’a déjà l’introduction des contenus de la reproduction a la santé sexuelle dans les programmes éducatifs gabonais.

Il est à noter que ce projet répond aux orientations stratégiques du gouvernement gabonais concernant l’éducation, le respect des droits de la personne et aux exigences des Objectifs de Développement Durable (ODD 3 et 4). Il s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre du programme de coopération Gabon-UNFPA.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille