spot_img

Libération de Hervé Mombo: le dossier était vide selon la justice.

Malgré les réquisitions du ministère public qui demandait une peine de 8 ans de prison dont 3 avec sursis pour outrage au chef de l’Etat et participation à la propagande écrite tendant à troubler l’ordre public, Hervé Mombo a été libéré ce lundi 4 février de la prison centrale de Libreville par décision du juge.

C’est ce que nous apprend notre confrère Gabonreview.com dans une brève du 4 janvier 2018. Le jeune membre de la Coalition pour la Nouvelle République (CNR) proche de Jean Ping, candidat malheureux à la présidentielle de 2016, purgeait une détention préventive pour outrage au chef de l’état, alors qu’il avait organisé des réunions tendant à susciter le trouble à l’ordre public.

Cette libération intervient après que le tribunal ait tranché sur la vacuité du dossier qui lui avait été soumis par le ministère public. Un exemple de l’indépendance de la justice gabonaise qui n’a pas suivi les réquisitions du procureur que Me Nzigou, l’avocat de Hervé Mombo, avait qualifié de « politique » considérant que son client était poursuivi pour « délit d’opinion » un crime qui n’existe pas en droit Gabonais où la constitution reconnaît le pluralisme des opinions.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille