spot_img

Opposition: « L’Appel à agir » saisit le tribunal

Dans une déclaration ce 28 mars devant le Palais de justice de Libreville, les dix figures de «l’Appel à agir » proche de l’opposition, qui réclament la vacance du pouvoir, ont confirmé leur recours au Tribunal pour ordonner une expertise médicale sur les capacités du président Ali Bongo Ondimba à gouverner.

Décidément le collectif ne lâche rien. Présent hier 27 mars à la déclaration de la centrale syndicale Dynamique Unitaire de Jean Remy Yama, qui aussi donné un ultimatum ils ont marqué le pas ce matin devant le palais de justice.  « Nous venons de déposer ce jour, par l’entremise de nos conseils, une demande en référé devant le président du tribunal de Libreville, afin que soit ordonnée une expertise médicale sur la personne d’Ali Bongo (…) nous avons demandé la constatation de la vacance du pouvoir, nous n’avons jamais demandé une preuve de vie », a déclaré Nicolas Nguema, une des dix figures.

Deux jours après son retour d’une convalescence de cinq mois à Rabat au Maroc, Ali Bongo Ondimba a repris du service avec la réception des institutionnels et des leaders religieux. Pas suffisant pour ce groupuscule proche de l’opposition qui pense mener une action salutaire. 

« Notre démarche est citoyenne, légaliste et républicaine. C’est donc en vertu des lois de République, auxquelles chaque citoyen est soumis, quelque soit son statut ou son rang, que nous avons saisi la justice »,

a indiqué  Nicolas Nguema.

Annoncé le 23 mars, jour d’arrivée du président,  « l’Appel à Agir » est donc passé de la parole à l’acte. 

Pierre Rolland

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille