spot_img

Peine de mort : L’Afrique toujours plus indulgente

Peine de mort : L’Afrique toujours plus indulgente

 Selon le rapport mondial de 2018 d’Amnesty International, publié ce mercredi 10 avril, les condamnations à la peine de mort en Afrique ont fortement diminuées.

 Au sud de la bande sahélo-saharienne, le nombre de condamnations a fortement diminué, passant de 878 à 212 entre 2017 et 2018, notamment grâce à la diminution des peines capitales confirmées au Nigeria.

L’année dernière, quatre pays subsahariens ont exécuté 24 personnes, contre 28 en 2017 : 13 en Somalie, 7 au Soudan du Sud, 2 au Soudan, 2 au Botswana.

Le nombre de pays ayant prononcé des sentences capitales a augmenté cependant, passant de 15 en 2017 à 17 en 2018. Le Burkina Faso a aboli la peine de mort pour les crimes de droit commun seulement, et la Gambie a mis en place un moratoire sur les exécutions et ratifié un traité international l’engageant à abolir ce châtiment.

 Sur le plan mondial, Amnesty International a recensé au moins 690 exécutions dans 20 pays en 2018, ce qui représente une baisse de 31 % par rapport à 2017 (au moins 993). Ce chiffre est le plus faible qu’Amnesty International a enregistré au cours de la dernière décennie.

La plupart des exécutions ont eu lieu, par ordre décroissant, en Chine, en Iran, en Arabie saoudite, au Viêt-Nam et en Irak.

Une fois de plus, c’est en Chine qu’ont été exécutés le plus grand nombre de condamnés. Toutefois, il s’avère impossible d’obtenir des chiffres précis sur l’application de la peine capitale dans le pays, ces données étant classées secret d’État. Le chiffre d’au moins 690 personnes exécutées dans le monde n’inclut donc pas les milliers d’exécutions qui ont probablement eu lieu en Chine.

 Les autorités vietnamiennes ont indiqué en novembre avoir procédé à 85 exécutions en 2018, ce qui place le Viêt-Nam parmi les cinq pays ayant le plus massivement exécuté des condamnés.

 Le Gabon a aboli la peine de mort le 15 février 2010, et la dernière exécution au Gabon remonte à 1985.

Maxime OWONO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille