5e LEGISLATURE : LE COMPTE À REBOURS LANCÉ

Conformément aux dispositions de la Constitution gabonaise, les deux chambres du parlement, le Sénat et l’Assemblée nationale, devront reprendre du service lundi prochain. Si en ce qui concerne les députés, aucun changement ne sera perceptible, pour le Sénat on s’attend à une nouvelle configuration avec la proclamation des résultats des sénatoriales du 30 janvier et 06 février dernier et la nomination des 15 sénateurs de l’institution par le président Ali Bongo Ondimba.

Plus que quelques jours avant le démarrage des activités de la cinquième législature. En effet, selon les dispositions de l’article 41 de la Constitution, loi n° 1/97 du 22 avril 1997, c’est le premier jour ouvrable du mois de mars que les deux chambres du parlement (Sénat et Assemblée nationale) doivent reprendre du service.

En ce qui concerne l’Assemblée nationale, le renouvellement des membres est effectif depuis octobre 2018 avec majorité dominante des élus du Parti démocratique gabonais (PDG).

S’agissant du Sénat, à 72 heures de l’ouverture solennelle, les résultats officielles du scrutin du 30 janvier et 06 février ne sont toujours pas connus et surtout la nomination par le Chef de l’Etat de 15 sénateurs pour compléter les effectifs de la haute Chambre, de même, l’élection du bureau de l’Institution demeurent très attendus aussi bien du peuple que de la classe politique.

Le compte à rebours est donc lancé, les heures qui suivent sont désormais décisives pour parfaire les derniers détails régissant la mise en place du nouveau bureau du Sénat.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x