ABIDJAN : GUILLAUME SORO CONDAMNÉ À 20 ANS DE PRISON

Guillaume Soro a été condamné à 20 ans de prison pour « recel de détournement de deniers publics » et « blanchiment de capitaux » par le tribunal correctionnel d’Abidjan. L’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne, a été jugé en son absence ce mardi 28 avril à Abidjan, il est toujours en exil en France.

Il a été jugé pour recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux dans le cadre de l’achat de sa luxueuse résidence dans la commune de Marcory,  à Abidjan, il y a de cela 13 ans, alors qu’il était Premier ministre. Selon le procureur, cette résidence de 1,5 milliard de F CFA a été payé avec des fonds publics, via une société civile immobilière, la SCI Ebur.

Guillaume  Soro écope donc de 20 ans de prison et 4 milliards et demi de FCFA d’amende. Sa résidence a été confisquée et un nouveau mandat d’arrêt a été émis envers sa personne. Pour les avocats de Guillaume Soro, toutes les procédures à son encontre auraient dû être gelées, au regard de la décision de la Cour africaine des droits de l’homme rendue la semaine dernière, qui ordonnait notamment la suspension du mandat d’arrêt.

19 proches partisans de l’homme sont toujours dans le collimateur de la justice ivoirienne pour des accusations de « tentative d’atteinte à l’autorité de l’Etat ». Selon certains observateurs, cet acharnement envers Guillaume Soro serait dû, à la rupture de ses relations d’avec son ancien allié, Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire et surtout à sa candidature aux prochaines élections présidentielles.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.