CORONAVIRUS : L’ONU PRÔNE « LA COOPÉRATION INTERNATIONALE »

L’Assemblée générale de l’ONU a approuvé, jeudi 2 avril, par consensus une résolution appelant à la « coopération internationale » et « au multilatéralisme » pour combattre le coronavirus.

La Suisse, l’Indonésie, Singapour, la Norvège, le Liechtenstein et le Ghana, sont les 6 pays à l’initiative de cette idée. Ce texte a été parrainé par 188 Etats sur les 193 que comptent les Nations unies. Le texte insiste sur le rôle central de l’ONU dans la crise sanitaire et économique qui est devenue mondiale. La résolution souligne aussi « la nécessité de respecter pleinement les droits humains » et dénonce « toute forme de discrimination, de racisme et de xénophobie dans la réponse à la pandémie ».

Les Etats-Unis, l’Union européenne, le Royaume Uni et l’Ukraine notamment sont intervenus jeudi pour bloquer l’adoption de cette « déclaration » qui devait se faire aussi par consensus, selon des diplomates.

La Russie, la Centrafrique, Cuba, le Nicaragua et le Venezuela n’ont pas adhéré. Ces pays ont coparrainé une « déclaration » proposée par Moscou qui se voulait concurrente de la résolution adoptée, parlant aussi de coopération mais en incluant une demande implicite de levée générale des sanctions internationales.

Les résolutions adoptées par l’Assemblée générale ne sont pas contraignantes, mais ont une forte valeur politique en fonction du nombre de pays qui les approuvent lors d’un vote.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.