DIPLOMATIE : LE COORDONNATEUR RÉSIDENT DES NATIONS UNIES FAIT SES ADIEUX AU GABON

Le Coordonnateur résident du système des Nations Unies Gabon, Stephen Jackson a échangé ce 11 février 2021, avec le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. Objectif, de la rencontre faire ses adieux, après 4 années passées en terre gabonaise.

Dorénavant affecté au Kenya, le diplomate onusien, Stephen Jackson est allé ce 11 février 2021 faire ses adieux au Chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda.

« Après 4 ans passées en terre gabonaise, j’ai échangé ce jour avec le Premier ministre. Une audience d’adieu j’ai eu l’opportunité de faire le bilan, et de garder l’avenir de la coopération avec le Gabon. Concernant le bilan, j’ai eu l’honneur d’échanger avec la cheffe du gouvernement sur les différentes réussites que nous avons eu dans le secteur du changement climatique, le Gabon a joué son rôle primordial sur la scène internationale, notamment,  au sommet du climat. Concernant la protection sociale, nous avons travaillé étroitement avec le ministre des Affaires Sociales, le ministre de la Justice pour accélérer l’accès aux actes de naissances pour les Gabonais. Concernant, les droits de l’homme où nous avons travaillé pour renforcer les institutions.», a déclaré le Coordonnateur résident du système des Nations Unies Gabon, Stephen Jackson.

Aussi, le diplomate n’a pas manqué de saluer le leadership du Gabon dans la gestion de l’épidémie à coronavirus sans omettre d’affirmer que le danger est toujours présent, il faut donc redoubler les efforts et la vigilance dans la pratique des mesures barrières.

Par ailleurs, le diplomate a invité les autorités gabonaises à poursuivre les efforts en matière de transformation du pays, notamment dans la relance de l’économie en priorisant les activités durables.

«  Il y aura un grand besoin d’accélérer maintenant la transformation économie du pays, le développement d’une économie brune basée sur le secteur pétrolier vers une économie verte basée sur les activités durables comme le bois, l’agriculture, l’écotourisme et là, nous les partenaires internationaux on a un grand rôle à jouer. Nous avons beaucoup échangé ce matin sur le besoin d’avoir une structure nationale d’alignement de tous ses efforts envers le développement durable », a-t-il conclu.

Raïssa MOUBECKA

Leave a Reply

Your email address will not be published.