DIPLOMATIE : LE GABON EN POLE POSITION SUR LA SCENE INTERNATIONAL GRACE A L’ACTIVISME D’ALI BONGO

Après un long marathon diplomatique, le président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba a rallié Libreville le 13 novembre dernier. Retour sur le périple fructueux du numéro un gabonais.

De Riyad, à Paris en passant par Glasgow et Rabat, le numéro un gabonais sort d’une intense activité diplomatique. La première du genre depuis plus de 3 ans. En enchaînant des rencontres avec des personnalités politiques de premiers plans (présidents, Rois…) le chef de l’Etat Gabonais s’est donné pour mission de consolider les assises du Gabon à l’international et de renforcer les coopérations avec des partenaires historiques.

À Riyad en Arabie Saoudite, le numéro un gabonais prenait part à la 5eme édition du Forum International sur les Investissements. À cette occasion, il exhortait l’ensemble des participants à orienter les investissements vers le secteur de l’économie verte, secteur porteur d’avenir. Notons que ce forum intervenait au moment où le Gabon décidait d’amorcer une transition énergétique. Un message pas loin de celui porté à Glasgow en Écosse au cours de la Cop 26 où il déclarait «L’heure est grave, mais rien n’est perdu. Nous devons tout faire pour combler le gap et atteindre l’objectif de 1,5°C» non sans oublier de souligner les efforts du Gabon en la matière «le Gabon fait sa part avec l’adoption d’une loi innovante sur les changements climatiques».

L’activisme du chef de l’Etat sur la scène internationale le conduisait peu après Glasgow, à Rabat, au Maroc où il rencontrait le 05 novembre dernier le Roi Mohammed VI, son « ami ». Là-bas aussi développement durable et climat ont été mis au cœur des échanges en plus des problèmes de l’heure sur le continent parmi lesquels la paix et la sécurité. C’est dire l’importance qu’occupe aujourd’hui la lutte contre les réchauffements climatiques dans la politique du chef de l’Etat. Une place de choix qui confère légitimement au Gabon le leadership en la matière sur le continent.

Comme il l’annonçait dans « Jeune Afrique » à la faveur d’une interview, le président Ali Bongo Ondimba a de l’énergie à revendre. En témoigne là aussi sa participation au 75ème anniversaire de L’UNESCO à Paris, dernière étape de son périple diplomatique. Aux côtés de plusieurs personnalités, il est revenu sur les grandes orientations de l’Agenda 2030 de l’Unesco axé sur la promotion des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et les Objectifs de développement durable (ODD). En marge de cette célébration, il rencontrait son homologue Français Emmanuel Macron, avec qui il a évoqué des questions d’intérêt commun entre le Gabon et la France. Historiquement les deux pays sont liés par des coopérations sur les plan économique, culturelle, dans les domaines de l’éducation, la santé et même militaire.

Il ne fait aucun doute que cet activisme diplomatique portera davantage plus de fruits dans les prochaines semaines