EAU ET ELECTRICITE : ALAIN-CLAUDE BILIE-BY-NZE À L’ÉCOLE ÉGYPTIENNE

Au Caire, en Egypte récemment, à l’occasion de la semaine égyptienne de l’eau (Cairowaterweek), le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilié-By-Nze s’est imprégné du modèle égyptien de gestion de l’eau et de l’électricité.

Effet de hasard ou simple coïncidence de calendrier, le déplacement du ministre de l’Energie et des ressources Hydrauliques intervient dans un contexte de crise, caractérisé par des coupures d’eau et d’électricité à répétition dans le Grand Libreville. C’est dire que cette visite a été d’une grande importance pour le responsable gabonais.

Là-bas, Alain-Claude Bilié-By-Nze, en plus d’échanger avec son homologue, le Dr. Mohamed Abdel-Aty, a eu des entretiens avec des techniciens du ministère égyptien des ressources d’Eau et de l’Irrigation et le patron de l’entreprise ELSEWEDY .

“Je l’ai mis à profit pour solliciter de la partie égyptienne, la possibilité d’une coopération active dans les domaines de la production, du transport et de la distribution de l’énergie électrique dans notre pays”, a-t-il souligné dans un communiqué.

La maîtrise de ces questions au travers d’expériences nouvelles d’autres pays est importante, d’autant plus que malgré sa faible population évaluée à plus de 2,200 millions de personnes en 2020 contre plus de 100 millions pour l’Egypte, le Gabon vit curieusement les même carences d’eaux et d’électricités que ce pays.

Ce déplacement devrait amener le ministère a entrevoir des nouveaux débouchés économiques dans ces domaines, afin d’amener le Gabon à réévaluer ses capacités de production d’électricité…

Séraphin Lame