Forte entrée de techniciens et de scientifiques pragmatiques

Plutôt qu’un gouvernement constitué essentiellement par une classe politique qui, dans son ensemble s’est fourvoyée, Julien Nkoghé Békalé, a fait confiance à des techniciens et des scientifiques qui n’ont jamais été aux affaires pour appliquer avec méthode les réformes engagées.

Le nouveau Gouvernement de Julien Nkoghé Békalé compte un scientifique mondialement connu en la personne du Pr Lee White. Avec 22 ans d’expérience dans la faune et de la flore, il va accentuer la politique de protection de la biodiversité et de la préservation des ressources végétales comme celle qui sont menacées d’exti0*nction.

Le gouvernement compte l’entrée d’un banquier, Roger Owono Mba. Ancien directeur général Banque gabonaise de développement(BGD), il a cette capacité à jongler entre différents projets et à gérer avec efficacité les dépôts financiers de l’Etat. En ces temps de crise, il est bien placé pour serrer la ceinture et gérer les restrictions financières.

Ancien directeur de cabinet adjoint d’Ali Bongo Ondimba, il connaît mieux la vision du Chef de l’Etat en matière des réformes économiques à mettre en œuvre.
Il bénéficie de la confiance totale d’Ali Bongo Ondimba, et aura des entrées au Palais pour résoudre les moindres blocages.

Il y a aussi l’économiste Sosthène Ossoungou Dibangoye, ancien trésorier payeur général et directeur général du trésor. Il va mettre en application les réformes qu’il a prôné au sein du trésor gabonais, notamment la réforme des services qui a abouti à la séparation des fonctions comptables et administratives. Grand artisan de la création de la DGCPT (Direction générale de comptabilité publique et du trésor), on compte sur lui pour porter plus loin les avantages de ses qualités d’économiste, en secondant Roger Owono Mba qui, lui est un banquier rompu.

Un économiste et un banquier associés dans un seul département ministériel, c’est pour redresser l’économie nationale de manière méthodique et rigoureuse.

Dr Max Limoukou est par contre un médecin. C’est le nouveau ministre de la Santé. Ayant fait ses classes en tant que directeur général du Centre hospitalier universitaire de Libreville, il pourra bien porter le costume de pompier de service pour restructurer le système sanitaire du Gabon qu’il connaît bien.

Quant à Noël Mboumba, ancien DG de la Société gabonaise de raffinage, par ailleurs ancien ministre délégué à l’Economie. Ce manager formé à l’Ecole des hautes études commerciales du Nord (EDHEC) de Nice, est pragmatique. Compétent, cet homme de rupture a su redorer le blason de la Sogara.
C’est une financière formée à HEC Bruxelles en Belgique et du Centre d’études financières économiques et bancaires (Cefeb), Yolande Nyonda, qui entre au gouvernement comme ministre déléguée auprès du ministre de l’Education nationale, chargée de la formation civique. Elle va apporter sa rigueur notamment dans le règlement des finances des enseignants. Elle va tout au long de sa tâche contrôler les fonds dédiés aux projets de l’éducation.

Rhona Charline M’WENKONDET

Leave a Reply

Your email address will not be published.