Gabon : l’opposition ne constitue plus une inquiétude pour la majorité.

Au cours du séminaire du Gouvernement à l’intention des groupes parlementaires de la majorité à l’assemblée  Nationale tenu à Libreville, vendredi 19 mai, Faustin Boukoubi, l’homme fort du palais Léon Mba, a fait comprendre que l’opposition ne constitue plus une menace pour la majorité.

Pour Faustin Boukoubi, l’opposition ne constitue plus un soucis réel pour le régime, car elle se bat encore contre ses propres contradictions. Cette sortie du président de l’Assemblée nationale contre l’opposition gabonaise montre à quel point il ne craint plus rien de ses rivaux de l’opposition. « L’opposition ne constitue plus une menace réelle pour le régime. Engluée qu’elle est dans ses contradictions et ne faisant plus fantasmer les compatriotes de plus en plus lucides et matures », a-t-il déclaré.

Le président de l’Assemblée nationale se targue des divisions des regroupements de l’opposition, notamment la Coalition pour la Nouvelle république, la Coalition démocratique de l’opposition, l’Alliance nationale des constructeurs, entre autres, pour démontrer le morcellement de l’opposition.
Pour lui, jusqu’à la prochaine présidentielle en 2023, le seul adversaire de la majorité n’est qu’elle-même. « Ce qui est susceptible de nous ébranler, ce sont nos propres turpitudes qui se caractérisent par la condescendance, le nombrilisme, le démon de la division, le manque de patriotisme, voire l’absence de loyauté avérée envers le président de la République, au point de ne pas vouloir mettre en oeuvre sa politique, tout en accusant les boucs émissaires ».

Pour le représentant des élus de la nation, “les routes, les voiries, l’eau, l’électricité, le chômage, la vie chère” sont en revanche là leur véritable adversaire. Ayant conscience de la situation du pays, les députés issues des groupes parlementaires de la majorité au sein de l’assemblée nationale souhaitent “contribuer dans les prises des judicieuses décisions du gouvernement” tout en réitérant sa confiance aux membres du gouvernement et en souhaitant fructueuses réflexion aux participants, le president de l’assemblée nationale a mentionner que “les parlementaires de la majorité en général et même certains de l’opposition et les députés en particulier se tiennent à la disposition du gouvernement aujourd’hui et tous les jours”

Pierre rolland

Leave a Reply

Your email address will not be published.